Posts du forum

president
30 mars 2021
In Espace de discussion
>"Des inégalités d'évolution des formations et des statuts des nombreuses professions paramédicales" Pour y aborder le CSP et la problématique des préparateurs n'étant identifiés que comme personnel de pharmacie et non comme auxiliaires médicaux alors qu'ils exercent une profession de santé réglementée avec des activités réalisées sur prescription médicale - Abonder sur le fait que les PPH sont pourtant identifiés dans la filière soins médicotechniques du répertoire de la fonction publique hospitalière (à l'instar des MERM, manipulateurs en électroradiologie médicale ainsi que des TLM, techniciens de laboratoire médical) - Rappeler qu'être assimilés aux Auxiliaires Médicaux permettrait : 1) D'intégrer les préparateurs en pharmacie dans tous les textes réglementaires ou législatifs concernant les paramédicaux 2) D'identifier ces professionnels par leur métier et leurs compétences et non par leur lieu d'exercice 3) D'inscrire les préparateurs en pharmacie au fichier ADELI et au Répertoire Partagé des Professionnels de Santé (RPPS) pour, entre autres, les identifier, les recenser, réaliser une cartographie nationale des préparateurs et préparateurs hospitaliers 4) D'accéder à la recherche paramédicale au travers des PHRIP (Programme Hospitalier de Recherche Infirmière et Paramédicale) actuellement interdits aux préparateurs en pharmacie Sylvette GARRIGOU, présidente ANPPH
0
0
27
president
30 mars 2021
In Espace de discussion
On pourrait dans une similitude avec les autres paramédicaux réglementés envisager pour la filière préparateurs hospitaliers (PPH) un accès vers des Pratiques avancées et/ou des métiers intermédiaires 1) Sur certaines activités de la pharmacie réalisées dans un contexte de pluriprofessionnalité avec des périmètres d'autonomie sur la conciliation médicamenteuse, l'éducation thérapeutique, ou autres activités 2) Sur des métiers intermédiaires possibles soit en lien avec le suivi de patients à l'hôpital ou dans le réseau ville-hôpital, soit en lien avec l'expertise techniques des préparateurs hospitaliers dans leurs activités au sein des Pharmacies à Usage intérieur (PUI) 3) L'ouverture d'évolutions professionnelles vers des praticiens chercheurs ou encore d'enseignants chercheurs issus du sérail des préparateurs (pour les doctorants, à l'issue du cursus LMD) Sylvette Garrigou, présidente ANPPH (Association Nationale des Préparateurs en Pharmacie Hospitalière)
0
0
3
president
Plus d'actions